JEAN-BAPTISTE (Ferdeus)

Il est 20h du soir. Assis sur un banc
J'attends que Jean-Baptiste quitte le drugstore
Comme chaque jour à cette heure, la nuit en tombant
Dépose l'ombre par flaques sur le décor
S'il était en face de moi
Surmontant mon émoi

Je lui dirais : sois mon homme
Jean-Baptiste
Il me plairait de jouer de toi comme
Un flûtiste

Nous irons regarder passer les bateaux
Quoi qu'en dise l'évangile selon Nitouche
Si l'amour est l'un des péchés capitaux
Nous nous damnerons l'un l'autre, bouche contre bouche
S'il était en face de moi
Surmontant mon émoi

Je lui dirais : sois mon homme...

Nous irons pratiquer au fond de mon lit
Tous les sports amoureux que les dieux blâment
Il portera un slip en peau de grizzly
Et moi des bas résilles du rayon « dames »
S'il était en face de moi
Surmontant mon émoi

Je lui dirais : sois mon homme...

Il est 20h du soir. Et je ne dis rien
Quand Jean-Baptiste passe à ma hauteur
Quand oserais-je enfin lui avouer le bien
Que je nous veux de tout mon pauvre cœur ?
Dans un jour ou dans un mois
Surmontant mon émoi

Je lui dirais : sois mon homme...


////
Boris Medved : guitares
Clovis Ferdeus : chant, instruments divers